État des dépenses de campagne des différents candidats de la primaire à droite. Spoiler : François Fillon n'est pas très digital addict.