Marine Le Pen et François Fillon demandent qu'on les laisse tranquilles avec la justice durant la campagne présidentielle.