Pour Benoît Hamon, la croissance ne se calcule plus seulement avec le PIB, mais aussi avec ces autres variables.