7 candidats sur 11 se revendiquent "gaullistes". On les comprend, ça leur facilite la tâche.