Pour lutter contre la désertification médicale, 3 candidats souhaitent augmenter le nombre d’étudiants en 2e année de médecine. Malek, étudiant en 6e année, nous donne son avis.